mercredi 5 février 2020 

08h30 - 09h30


 
S03

Rôle infirmier et procédures de soin

MODÉRATEUR(S) :  Marie-Hélène HOUZÉ (Paris), Sylvie L'HOTELLIER (Strasbourg)  
  

Optimisation de la sédation-analgésie des patients en réanimation : une mission essentielle dévolue au personnel infirmier

Orateur(s) :   Valérie RIVALS (Paris) 

Auteur(s) :  Louis MODESTIN (Paris)   Constance BOULIN-LAMY (Paris)   Marie WOLFF (Paris)   Fasili PÉNIN (Paris)   Anne POUESSEL (Paris)   Lamia KERDJANA (Paris)   Bruno MÉGARBANE (Paris)  

08h30 - 08h50
Durée de la présentation : 15 min
Durée de la discussion : 5 min


Abstract : 
Optimisation de la sédation-analgésie des patients en réanimation : une mission essentielle dévolue au personnel infirmier

Introduction / Rationale :
La réanimation est pourvoyeuse de stress post-traumatique du fait de soins inconfortables et/ou douloureux. Pour autant, une sédation trop profonde a des effets néfastes avec retard au réveil, augmentation de la durée de séjour et de ventilation et du décès. Nous avons souhaité mieux définir le rôle des infirmiers dans la gestion de la sédaton-analgésie en leur attribuant une place plus importante pour l’adaptation des thérapeutiques.

Méthodes / Patients and Methods :
Groupe de travail pour établir les protocoles de sédation, les modalités de monitorage et un livret-guide; formation des soignants par les infirmiers référents.

Résultats / Results :
Nous avons défini les scores à connaitre par les soignants, score de Glasgow, échelle BPS de la douleur chez le patient sédaté, score RASS d’endormissement, score de frisson BSAS si contrôle thermique ainsi que TOF (pour curarisation) et BIS (pour sédation) si curarisation. Nous avons défini les sédatifs, analgésiques et curares avec leurs avantages/risques, le choix de la molécule et posologie initiale étant réservé au médecin. Des guides de préparation de ces médicaments ont été diffusés. Pour la désédation, l’échelle CAM-ICU a été choisie pour évaluer le délirium et les étiologies et traitements possibles explicités. Des diagrammes d’adaptation de la sédation-analgésie en fonction des scores prédéfinis ont été mis à disposition au lit. Cette réflexion a permis d’optimiser les prescriptions et l’adhésion au monitorage.

Discussion / Discussion :


Conclusion / Conclusion :
L’optimisation de la sédation-analgésie en réanimation passe par une implication directe du personnel infirmier dans le monitorage basé sur des échelles clairement définies et connues de tous et avec possibilité d’adaptation infirmière des vitesses d’administration.
 

Dépistage des troubles de la déglutition

Orateur(s) :   Alba MORI DE CASTRO (Paris) 

Auteur(s) :  Pierre-Yves BLANCHARD (paris)   Muriel FARTOUKH (paris)   Aude GIBELIN (paris)   Clarisse BLAYAU (paris)  

08h50 - 09h10
Durée de la présentation : 15 min
Durée de la discussion : 5 min


Abstract : 
Dépistage des troubles de la déglutition

Introduction / Rationale :
Les troubles de la déglutition des patients de réanimation peuvent avoir différentes étiologies : soit dans les suites du sevrage ventilatoire, soit par différentes pathologies (par exemple atteintes du nerf vague ou du nerf récurrent après chirurgie thoracique). Ces patients nécessiteront donc une surveillance et un traitement adapté. En effet, les troubles de déglutition induisent des fausses routes après la reprise de l’alimentation et peuvent être responsables de pneumonie. Pneumonies ayant été identifiées comme une des premières causes d’augmentation de la durée de séjour en réanimation.

Méthodes / Patients and Methods :
C’est pourquoi nous avons identifié le besoin pour tous les acteurs du soin (médecin, kinésithérapeute, infirmier.ère.s, aides-soignant.e.s, diététicien.ne) d’acquérir un grand nombre de compétences autour de la déglutition ; pour répondre à des problématiques pouvant toucher a priori tous nos patients. Ceci passe par une optimisation du dépistage des troubles de déglutition en vue d’un diagnostic précoce et par une prise en charge adaptée avec une reprise progressive, structurée et protocolisée de l’alimentation avec un choix de texture, de régime…

Résultats / Results :
Nous avons porté une réflexion au sein du groupe de travail pluridisciplinaire dédié à la ventilation mécanique afin d’améliorer nos pratiques.

Discussion / Discussion :


Conclusion / Conclusion :
Pour cela, nous avons rédigé une procédure en vue de réduire les risques et optimiser la sécurité pendant la reprise alimentaire en regard des caractéristiques des troubles de la déglutition qui peuvent affecter les patients de réanimation, procédure que nous souhaiterions partager lors d’une présentation orale.
 

Rôle des infirmier.ère.s dans la prise en charge des hémoptysies

Orateur(s) :   Coralie CIVADIER (Paris) 

Auteur(s) :  Pierre-Yves BLANCHARD (Paris)   Aude GIBELIN (Paris)   Clarisse BLAYAU (Paris)   Muriel FARTOUKH (Paris)  

09h10 - 09h30
Durée de la présentation : 15 min
Durée de la discussion : 5 min


Abstract : 
Rôle des infirmier.ère.s dans la prise en charge des hémoptysies

Introduction / Rationale :
Le rôle infirmier dans la prise en charge des hémoptysies n’est pas ou peu décrit dans la littérature
scientifique. L’hôpital Tenon étant centre de référence de cette pathologie potentiellement grave,
notre service a développé une expertise dans la prise en charge des patients hospitalisés en
réanimation pour hémoptysie.

Méthodes / Patients and Methods :
De ce fait, dans le cadre d’un groupe de travail pluridisciplinaire dédié à la
ventilation mécanique, nous avons conduit une réflexion sur le rôle des infirmier.ère.s dans la prise
en charge des patients atteints d’hémoptysies.

Résultats / Results :
Les objectifs de cette présentation sont multiples :
1/ rappeler la définition de l’hémoptysie, ses principales causes et les critères de gravité guidant la prise en charge ;
2/ partager notre procédure locale de prise en charge des patients atteints d’hémoptysie : rôle de chacun des soignants, matériel à préparer, traitements à mettre en place, ainsi que les différents éléments de surveillance ;
3/ préciser le rôle des soignants en cas d’évolution vers une hémoptysie massive : notamment la
gestion de la fibroscopie bronchique et de l’intubation orotrachéale en période hémorragique.

Discussion / Discussion :


Conclusion / Conclusion :
Cette présentation permettra donc d'exposer notre procédure utilisée au sein de notre service pour toute hémoptysie et sera davantage axée sur la prise en charge spécifique des hémoptysies massives.