mercredi 5 février 2020 

08h30 - 09h30


 
E08

Perfusion et pharmacologie

MODÉRATEUR(S) :  Gaëlle CHEVALLIER (Paris), Nadine ROBQUIN (Montgeron)  
  

Procédure d’administration des antibiotiques

Orateur(s) :   Pierre-Yves BLANCHARD (Paris) 

Auteur(s) :  Clarisse BLAYAU (Paris)   Muriel FARTOUKH (Paris)  

08h30 - 08h50
Durée de la présentation : 15 min
Durée de la discussion : 5 min


Abstract : 
Procédure d’administration des antibiotiques

Introduction / Rationale :
L’amélioration de l’usage des antibiotiques est un des quatre axes prioritaires proposés par le Ministère de la Santé pour prévenir l’acquisition des résistances par les bactéries, car La diffusion dans la communauté des germes résistants aux antibiotiques met en péril l’arsenal thérapeutique dont nous disposons. L’efficacité d’une antibiothérapie dépend étroitement des caractéristiques pharmacocinétiques et pharmacodynamiques des antibiotiques utilisés. En réanimation, la gravité des patients rend indispensable l’obtention rapide d’une concentration d’antibiotique à une cible thérapeutique, nécessitant donc, en fonction des caractéristiques du patient de réanimation, une optimisation de la posologie et des modalités d’administration.

Méthodes / Patients and Methods :
Nous avons construit une procédure médico-infirmière de prescription, de préparation et d’administration des antibiotiques. L’objectif de cette procédure est d’optimiser l’action des antibiotiques.

Résultats / Results :
Cette procédure détaille la posologie des antibiotiques selon l’indication médicale et le nombre de prise par jour, puis les modalités de dilution (solvant, volume) et d’administration (continue, discontinue prolongée ou discontinue), dispositif (seringue électrique, pompe ou gravité), durée, vitesse ainsi que les caractéristiques du produit (stabilité, particularités, incompatibilités physico-chimiques).

Discussion / Discussion :


Conclusion / Conclusion :
Nous nous proposons de partager notre procédure et les sources de données probantes sur lesquelles nous nous sommes appuyés pour la construction de celle-ci.
 

Les nouveaux pansements de voies veineuses centrales

Orateur(s) :   Pierre WIDIEZ (Douai) 

Auteur(s) :  Philippe BAK (douai)  

08h50 - 09h10
Durée de la présentation : 15 min
Durée de la discussion : 5 min


Abstract : 
Les nouveaux pansements de voies veineuses centrales

Introduction / Rationale :
Les pansements adhésifs transparents sont un des points de lutte contre les infections sur cathéter . De nouveaux pansements dits renforcés, ont fait leur apparition sur le marché.
Les objectifs étaient d’évaluer l’efficacité, la durée de pose et le budget global de ce pansement comparativement à ceux précédemment utilisés.

Méthodes / Patients and Methods :
Une grille d’évaluation a été élaborée. Le recueil de données a été effectué de Janvier à Août 2018. Les conditions d'inclusions des patients étaient les mêmes que dans l’étude REA-Raisin. Les données patients et les résultats bactériologiques ont été comparés aux résultats des études REA-Raisin de 2014, 2015 et 2016. Les fréquences de réfection et les coûts ont été comparés à ceux des pansements précédemment utilisés.

Résultats / Results :
100 patients ont été inclus. Les résultats des données bactériologiques n’ont pas été significativement différents de ceux des études REA-Raisin La durée de pose moyenne a été globalement doublée avec les nouveaux pansements. Par exemple pour les CVC en insertion sous-clavière, on passe de 3.6 à 6.2 jours ; pour un cathéter artériel, on passe de 1.9 à 6.2 jours...

Discussion / Discussion :


Conclusion / Conclusion :
l’achat des pansements permet une économie de 950€/an en tenant compte des nouvelles fréquences de réfection des pansements. A cette économie s’ajoute celle de l’achat des dispositifs médicaux utilisés lors de la réfection du pansement soit 7473€. Enfin, la diminution du nombre de renouvellement des pansements permet un gain de temps infirmier estimé à 774h/an.
 

La chimiothérapie en réanimation

Orateur(s) :   Mathilde LACROIX (Lille) 

Auteur(s) :  Anne COUVILLERS (Lille)   Anne-Sophie MOREAU (lille)  

09h10 - 09h30
Durée de la présentation : 15 min
Durée de la discussion : 5 min


Abstract : 
La chimiothérapie en réanimation

Introduction / Rationale :
Les Infirmiers de réanimations sont de plus en plus amenés à assurer l’administration des chimiothérapies en urgence ou dans la continuité des traitements des patients d’onco-hématologie.

Deux déclarations d'évènements indésirables graves, analysées par le COPIL qualité du pôle de réanimation ont mis en évidences des méconnaissances importantes concernant la reconstitution et l'administration des cytotoxiques par les infirmiers de réanimation.

Méthodes / Patients and Methods :
Nous avons constitué un groupe de travail comprenant 6 infirmiers, une cadre de santé, un médecin réanimateur hématologue et la pharmacienne responsable de l’unité de reconstitution des cytotoxiques, afin d’effectuer un état des lieux et de dégager les principaux problèmes d'organisation, ou de défauts de connaissance ou de moyens.

Résultats / Results :
Grace à ce groupe de travail, nous avons :
-Identifié des « référents chimiothérapie » au sein des unités.
-Ecrit une procédure reprenant l’ensemble des démarches permettant la reconstitution et l'administration des cytotoxiques en toute sécurité, de la prescription jusqu’à l'élimination des déchets , de jour comme de nuit.
-Mis en place des kits de chimiothérapie regroupant le nécessaire pour l’habillage des professionnels, la reconstitution (kit Phaseal) et l’administration des cytotoxiques, les procédures et le matériel nécessaire en cas de bris de flacon ou d’extravasation.
-Dispensé des formations aux infirmiers des différents secteurs.

Discussion / Discussion :


Conclusion / Conclusion :
La gestion de la chimiothérapie dans les secteurs de réanimation, interroge souvent les professionnels, et nécessite une réelle formation et information, afin de sécuriser l’ensemble des pratiques de soins.